Conférence de Maya HADEH sur la synesthésie chez Baudelaire


Résumé :

La présence de la synesthésie dans la poésie baudelairienne est incontestable. Tout au long de son recueil, sensations olfactives, auditives et tactiles se rejoignent et se complètent. Le visuel rappelle le sensationnel et le tactile  puisque la mer bleue se trouve imprégnée par la couleur noire, couleur des cheveux de sa bien-aimée et le mouvement de ses vagues rappellent les ondulations  de la chevelure féminine. L’odorat par le biais du charnel, évoque le visuel  et se trouve doté d’une fonction d’anamnésie : l’odeur  du « sein chaleureux » fait surgir le spectacle des « rivages heureux » et trace le souvenir du voyage que Baudelaire a effectué à l’île de la Réunion.

Notre étude a pour objet la théorie de la synesthésie chez Baudelaire. Dans une perspective phénoménologique, nous analyserons ses différentes représentations, son fonctionnement et ses implications dans le texte. Ensuite, de point de vue poétique, nous nous intéresserons aux procédés d’écriture, syntaxiques et stylistiques dont le poète utilise pour remanier ce « canevas des sens ».

Notre étude ne se limitera pas à une simple énumération de tel ou tel sens mais il s’agira plutôt d’une analyse qui montrera bien le champ polysémique de ces différents sens ainsi que leurs enjeux dans les vers de Baudelaire.

Cette conférence a été présentée lors du 9ème Colloque annuel  « Relating the Senses » le 23-24 février 2008.

Colloque organisé par Prof. Richard Hobbs, Prof. Susan Harrow et Dr Bradely Stephens, « Centre d’études visuelles et de la littérature en France », à l’ Université de Bristol en Angleterre.

Site Web: http://www.bristol.ac.uk/arts/birtha/events/

 

 

Interpretation

Demeures de Baudelaire